Comité 12-18

Mme Laurie Manningham, présidente
Comité des 12-18
Tél.: 819-758-3105 poste 36957
logo-p1218-erable

C’est à l’automne 2014 que Partenaires 12-18 a présenté sa nouvelle image de marque, remplaçant ainsi le logo qui représentait l’organisme depuis l’an 2000. Ce sont les jeunes administrateurs 12-18 qui ont eu l’idée de mettre à jour cette image qui sera visible dans les prochaines communications de l’organisme, dont le site Web, les bulletins d’information minicipaux et les communiqués de presse.

La nouvelle signature est le fruit d’un long travail de réflexion. Plusieurs adolescents, de jeunes adultes ainsi que différentes institutions scolaires et autres acteurs locaux ont contribué à ce processus. Les adolescents impliqués dans les comités 12-18 ont débuté la réflexion à l’automne 2013. Ensuite, les étudiants inscrits au programme « vente-conseil » du Centre de formation professionnelle Vision 20-20 de Victoriaville ont été consultés. Partenaires 12-18 a également bénéficié de la collaboration des étudiants inscrits dans un cours de graphisme, et ce, dans le cadre du Projet d’intervention dans la communauté (PICOM) de l’Université du Québec à Trois-Rivières. La graphiste Roxanne Huard a également contribué au résultat final, tout comme Imprimerie Fillion.

Le nouveau logo est représenté par un poteau planté solidement sur le haut d’une colline. Cela vise à symboliser l’enracinement des différents acteurs pour leur région. Par sa droiture, le poteau représente aussi l’encadrement offerts aux jeunes. Les flèches évoquent pour leur part les voies et les différents choix qui s’offrent aux jeunes dans leurs engagements, mais aussi dans leur vie en général. Les couleurs et la typographique représentent bien le dynamisme de l’engagement citoyen de la relève de notre région. Enfin, l’appellation P1218 représente Partenaires 12-18 qui s’investit dans la cause jeunesse depuis plus de 20 ans.

Rappelons que Partenaires 12-18 est implantée dans 16 municipalités rurales situées dans les MRC d’Arthabaska et de L’Érable.

Les commentaires sont clos.